L’exposé suivant s’adresse principalement aux navigateurs qui ont déjà pratiqué le point astronomique. Pour ces personnes, c’est un pense bête plus qu’un cours.
En revanche, pour les personnes n’ayant jamais tenu un sextant, nous sommes conscient que cet exposé est incomplet pour parvenir à ses fins. Il suffit alors de trouver un navigateur aui pourra vous aider. Quoi de plus magique de regarder ensemble, dans la même direction, à travers un sextant. Comme l’ont fait des générations de navigateurs. Et comme ils continuent à le faire...

Tout d’abord, un canevas qui résume toutes les conventions de signes et de sigles :

Ensuite, le canevas à remplir, que ce soit pour les étoiles ou pour le soleil. La seule différence, c’est que pour le soleil, la déclinaison (D) et l’angle horaire (AHso) sont directement indiqués, alors que pour les étoiles, il faut ajouter l’ascension verse (AVA) à l’angle horaire du point vernal.

L’ascension verse (Ava ou Sha en anglais) des étoiles ainsi que leur déclinaison sont données dans les dernières pages des éphémérides. elle ne varie guère au cours des années.

Maintenant que tout est prêt, voici un premier exemple de calcul de droite de soleil, le 24.01.98 :

Un peu plus compliqué, au crépuscule du même jour, un calcul de droites de hauteurs avec un schéma du report des droites des différents astres :


La même chose le 28.01.98 :



La même chose le 17.02.98 :



Si la droite de soleil peut se faire tout au long de la journée, le point d’étoiles se pratique à l’aube ou au crépuscule, quand l’horizon est encore visible et que les étoiles apparaissent dans le sextant.